土の子 - Les fils de la Terre

Publié le par Oscar le canard

les-fils-de-la-terre-1.jpg

Parce qu'il compte fleurette à la fille du chef de cabinet du Ministre (excusez du peu !), un jeune prof est envoyé par le Premier Ministre (un clône de Koizumi) dans un lycée agricole d'un trou perdu (pléonasme) pour redresser l'agriculture japonaise, rien moins, et donner envie aux élèves de devenir agriculteurs...

Quand j'ai vu ce manga, je me suis dit "Forcément il est pour moi celui-là".

Bien sur, c'est d'un simplisme et d'un manichéïsme à pisser de rire. Les situations, les personnages, les problèmes, les solutions... tout est torché en 2 coups de cuiller à pot. Par exemple dans le Lycée il n'y a que 2 profs, le technocrate à lunettes et une profe si gironde que les élèves ne devraient avoir qu'une envie : faire des études longues, très longues ! Les élèves sont de bons bougres, un peu violents mais d'une profondeur de pensée et d'une noblesse d'esprit admirables qui font oublier nos petits BEPA. Les vieux sont des vieux adorables, pas trop nombreux ni trop impotents, les citadins sont gentils et sans appétit immobilier, les fonctionnaires sont des crétins bornés qui ne différencient même pas le lupin cendré et la féverolle d'automne... tout est à l'encan.

Ca me rappelle un mien ami exilé un temps à la DDAF de l'Aveyron pour une sordide histoire de moeurs jamais élucidée où beaucoup de témoins sont revenus sur leurs aveux : ça l'avait dressé.
Comme dirait cet ami, la vraie solution pour l'agriculture japonaise c'est le DE-VE-LOP-PE-MENT RU-RAL (répétez avec moi), pour avoir les aides du troisième pilier, quatrième arcade et cinquième volet et pour contrer les technocrates du pouvoir central.

D'ailleurs il en a parlé aux agriculteurs japonais et il est prêt à repartir là-bas leur en reparler quand ils veulent.
Sacré Marco.

Publié dans 漫画 - Manga & BD

Commenter cet article